SERVICES
¦ ACCUEIL  ¦  BAGUES  ¦  COLLIERS  ¦  PENDENTIFS  ¦  BOUCLES D'OREILLES  ¦  BRACELETS  ¦  CHAINES ¦
 
  Dimensions & Poids                                                  Plan du Site
( ENGLISH )
LA SOCIETE
INFORMATION
LES CLASSIQUES

 

SHANGRILA

 

DYNAMIQUES

 

 

DESSINS BIJOUX

 

DECOUVERTE BIJOUX

 

PROJETS

 

PLAN DU SITE

 

ACCUEIL

 

CONTACT

 
 
                                             Système cristallin cubique.
       
Rouge à violacé: Dureté Densité Indice réf.
Pyrope    Mg3Al2Si3O12 7,25 3,58 g / cm3 1,714
Almandin Fe3Al2Si3O12 7,50 4,32 1,830
Rhodolite Mg,Fe3Al2SiO12 7,25 3,78 - 3,90 1,74-1,78
       
Orange à jaune-brun :      
Spessartite Mn3Al2Si3O12 7,25 4,20 - 4,25 1,78 - 1,81
Malaya       Mn3Al2(SiO4)3 7,25 3,74 - 4,00 1,78
Hessonite   Ca3Al2(SiO4)3 7,25 3,58 - 3,65 1,73 - 1,74
       
Vert :      
Tsavolite     Ca3Al2(SiO4)3 7,25 3,60 - 3,68 1,73 - 1,74
Uvarovite     Ca3Cr2Si3O12 7,50 3,85 1,87
Démentoïde Ca3F2SiO12 6,5 - 7 3,82 - 3,85 1,89
 
Dans un cristal parfait, lorsqu' une face apparaît dans le cristal en voie de croissance, toutes les faces 
apparaissent avec le même développement.
Si une des faces symétriques est moins développée sur un échantillon cristallin, ou exceptionnellement 
n'apparaît pas, cela provient des actions accidentelles du milieu extérieur qui ont contrarié sa croissance.
Température, pression, nature de la solution minérale, rapidité de la croissance cristalline et la direction 
du mouvement de la solution etc... représentent les influences externes sur les formes cristallines.
La fréquence des faces des cristaux est liée à la densité réticulaire, la croissance rapide de certaines 
faces influence définitivement la forme cristalline.
Le grenat cristallise donc sous le système cubique, dont les cristaux sont caractérisés par la présence 
de trois axes quaternaires A4 joignant les centres des faces, quatre axes ternaires A3 joignant les 
sommets opposés, six axes binaires A2 joignant les milieux des arêtes.
 
 
 
· Une des causes modifiant la forme initiale des cristaux est la troncature.
 
 
Troncature sur les arrêtes.    
     
     
Cube     Dodécaèdre
       
 
 
Troncature coupe deux longueurs différentes sur les arrêtes adjacentes.
 
 
Cube   Tétrahexaèdre
     
 
Troncature coupant trois longueurs égales sur les trois arrêtes adjacentes.
 
 
Cube     Octaèdre
       
       
 
       
Troncature coupe deux longueurs égales sur deux arrêtes et une longueur plus grande sur la troisième.
 
 
 
 
Trisoctaèdre   Octahèdre
     
     
     
     
     
     
     
     
Troncature sur le segment coupe, deux longueurs égales sur deux arrêtes, une longueur plus petite sur 
la troisième.
 
 
 
Cube   Trapèsoèdre
     
     
     
     
     
Octahèdre   Trapèsoèdre
     
     
     
     
     
Dodécaèdre   Trapèsoèdre
     
     
     
     
     
Hexoctaèdre   Dodécaèdre
 
 
Almandin dans la gangue Pyrope-Almandin Almandin dans la gangue
     
     
     
     
Almandin dans la gangue Almandin dans la gangue Rhodolite (Ambohitompoina)
     
     
     
     
     
     
     
     
     
Il existe aussi une loi selon laquelle certains cristaux ne présentent des modifications que sur la moitié 
des arrêtes, ou des angles semblables.
Voici une troncature sur un sommet coupant trois longueurs différentes sur les arrêtes, et qui ne se répète 
que trois fois autour de l'axe ternaire.
Cube et diploèdre Diploèdre Gyroèdre droit Gyroèdre gauche
       
Le diploèdre est formé de vingt-quatre quadrilatères irréguliers. La classe plagioèdre dont les faces (hkl)  
sont arrangées dans l'ordre spiral.
       
       
 
 
Dans d'autres cas, douze pentagones irréguliers sont formés par une troncature sur une arrête coupant, 
sur les deux arrêtes adjacentes, des longueurs inégales, c'est le dodécaèdre pentagonal.
 
 
 
  Positif  Négatif  
       
     
Almandin dans la gangue Tsavolite (Madagascar) Spessartite dans de la pegmatite
    (Tsilaizina)
 
 
Le tétraèdre régulier constitué par quatre triangles équilatéraux faisant entre eux un angle de 70° 31.
Tétraèdre positif Tétraèdre négatif  Octaèdre
     
Tétraèdre positif   Cube
     
     
     
     
Le tétraèdre ou triakistétraèdre constitué par douze faces qui sont des triangles isocèles, et 
l'hexatétraèdre avec ses vingt quatre faces triangulaires.
Triakistétraèdre Hexakistétraèdre
   
 
Le dodécaèdre trapézoïdal constitué par douze quadrilatères deltoïde et le dodécaèdre pentagonal 
tétraédrique est formé par une troncature apparaissant sur chaque sommet et coupant  trois longueurs 
différentes sur les arrêtes.
 
 
droite gauche
Dodécaèdre deltoïde Dodécaèdre pentagonal tétraèdrique.   Almandin dans la 
        gangue
       
 
       
 
       
     
Spessartite (Ambohimarangitra) Malaya  (Andoharano) Malaya  (Madagascar)
     
     
     
     
     
Rhodolite  (Ankilytokana) Hessonite  (Soakibany) Malaya impérial  (Madagascar)
     
     
     
     
     
A Madagascar, on trouve la rhodolite soit dans un gneiss riche en biotite, dans lequel l' (almandin-pyrope) 
se présente sous forme de petits grains, ou à l'état de gros porphyroblastes, généralement dépourvus de 
contours géométriques, le plagioclase (oligoclase à andésine) est le feldspath dominant et parfois 
exclusif. Ces gneiss renferment parfois des lits pegmatiques très riches en gros cristaux.
On trouve aussi des gneiss très grenatifères renfermant peu de biotite, à peine orientée. 
Les Kinzigites. Les gneiss qui viennent d'être énumérés présentent une structure schisteuse très nette, 
due à l'abondance de biotite. Un type assez fréquent se trouve en gros blocs et présente un aspect 
compact, grace à la prédominance de gros grenats sans forme géométrique, associés à du quartz et des 
feldspath granoblastiques, la biotite est peu abondante. La structure rappelle celle des cornéennes 
micacées de contact du granite. Ce gneiss peut être comparé à la kinzigite de la Forêt Noire.  
 
Des leptynites avec intercalation d'amphibolo-pyroxénites riches en grenats d'un rose pâle 
(almandin-pyrope), avec souvent du rutile et du graphite abondent dans certaines régions de Madagascar. 
Le feldspath est de l'orthose, associée à de l'ogigoclase-albite et parfois de la microperthite fusiforme, il 
existe beaucoup de myrmékite.
Ces roches sont à grins fins, mais elles renferment très souvent de gros cristaux régulièrement distribués.
D'ordinaire le grenat n'a pas de forme géométrique, mais il prend des faces nettes dans des zones plus 
quartzeuses.
Les leptynites dérivent des granites par disparition du mica; les micaschistes grenatifères constituent le 
pôle opposé dans lequel la biotite prédomine, avec disparition progressive du feldspath.
 
 
 
 
 
 
 
 
  La rivière Besafotra transporte les 
  spessartites sur plusieurs 
  kilomètres depuis leur source, très 
  certainement une pegmatite 
  sodolitique. Une marche de 25 
  kilometres parmi les montagnes   
  est nécessaire pour atteindre
  cet endroit.
 
 
 
 
   
                             
                 
Les tanety "terrains bordant la rivière," sont aussi  
l'objet de la fièvre du grenat orange.  
   
   
 
 
 
 
 
 
 
 
   
                         Tamisage en rivière.
  D'abord, la spessartite apparu dans 
la rivière Besafotra, recherchée ici
  proche de sa source.
   
 
     
   
  Ankilytokana, l'un des fabuleux gisements de rhodolite
  exploité dans une veine de leptynite sur une 
  profondeur de seize mètres.
   
  Les leptynites sont essentiellement constituées par 
  des feldspaths alcalins et du quartz.
  Quand ces roches ne sont pas rubanées, et cela est
  fréquent, il est souvent difficile de décider si un  
  échantillon, non vu en place, appartient à une 
  leptynite ou à une aplite, il faut remarquer qu'à 
  Madagascar, ces dernières renferment du microcline et 
  non de l'orthose. 
  Dans cette région, on observe des paillettes de 
  graphite dans les léptynites.
   
 
 
 
 
 
   
   
 Le grenat malaya découvert en   
 septembre 1998, en éluvion dans  
 une leptynite décomposée.  
 La profondeur modeste du   
 gisement n'a pas demandé un    
 travail important pour l' extraire.  
 
 
 
 
 
 
 
  Cette pierre démontre une capacité exceptionnelle
  a restituer la lumière grace notamment à son indice
  de réfraction élevé, y compris en condition peu 
  éclairée.
 
Toutes les photos sur ce site ont été prises par Darbel du Bourg.
 
¦ INFO GEMMES ¦  SAPHIRS ¦ TOURMALINES ¦ INFORMATION ¦ CONTACT ¦
© 1987 - 2006  Darbel du Bourg, Tous droits réservés.     Alain Darbellay
 
Visitez notre site partenaire.  Tous nos bijoux sont réalisés en or 750 (18 carat)   Qualité Diams-Gems

 ¦ Haut ¦ Bagues ¦ Colliers ¦ Pendentifs ¦ Boucles ¦ Bracelets ¦ Commande ¦

© 1983 - 2015 Darbel du Bourg. Tous droits réservés.